Association AKGN

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, octobre 3 2018

Présentation

Logo AKGN

A.K.G.N. un point d’histoire…

En 1988, deux étudiants guinéens en formation à NANCY, Mamadou Oury Baldé (président-fondateur de l’A.K.G.N. en janvier 1988) et Fanta Mady Kouyaté, souhaitaient venir en aide à leurs “villages” où les problèmes étaient nombreux : mortalité infantile élevée, absence de puits pour l’approvisionnement en eau potable, faible scolarisation, moyens financiers très réduits….
Ainsi a commencé et s’est poursuivi le travail de l’Association en faveur des deux localités d’où étaient originaires chacun de ces étudiants :
- Kankalabé sous-préfecture de 20 000 habitants dans le Fouta Djalon,
- Koumana sous-préfecture de 7000 habitants en Haute-Guinée.

Le retour à Fria (Guinée) de Mamadou Oury Baldé en 1988, de Fanta Mady Kouyaté en 1989, a permis une fructueuse collaboration non seulement avec Kankalabé et Koumana mais aussi avec l’hôpital préfectoral de Fria.

Véronique Helluy a succédé à Mamadou Oury Baldé, comme présidente de l’A.K.G.N, de 1988 à juin 2012. Son mari, le docteur Patrick Helluy, l’a soutenue et accompagnée activement tout au long de ces 24 années

Les "Projets intégrés" : la population se prend en charge.

L’action de l’AKGN repose sur les principes suivants :

  • L'expression des besoins de la population.
  • La participation active de la population aux projets à mettre en place.
  • La participation de l’AKGN aux projets sous forme de prêts d’argent plutôt que de dons.
  • Le respect et la prise en compte de la culture locale, rurale.
  • Et finalement le respect de l’environnement.

On appelle projet intégré la mise au point de projets réalistes, locaux et intégrés dans une approche globale du développement. Dans cette approche, les actions portent conjointement sur la santé, l’éducation, l’eau, le travail des femmes, l’agriculture et la forêt. Le suivi et le contrôle rigoureux des réalisations est assuré sur place par une association locale, par des relais indépendants ainsi que par nos visites régulières.

Des actions axées sur les besoins essentiels et menées de front :

  • La Santé. Education à l’hygiène, à l’alimentation. Equipement et suivi des Centres de Soins de Santé Primaire. Approvisionnement en médicaments. Echanges médicaux (infirmières). Latrines, puits, pompes, électrification solaire...
  • L’eau. Approvisionnement en eau des villages. Gestion de l’eau. Qualité hygiénique de l’eau.
  • L’éducation. Création d’écoles. Approvisionnement en livres et fournitures scolaires. Livres de bibliothèque. Equipement.
  • Le développement d’activités économiques locales. Agriculture. Maraîchage. Reboisement. Jardin-école. Atelier de couture, Microcrédit...

Certaines réalisations nécessitent la mobilisation de financements d’Organismes Publics et Privés dont nous sommes partenaires : Conseil Régional de Lorraine, Ville de Nancy, Unicef, Conseil Général de Meurthe et Moselle...

La Guinée : un pays en marche

voiture en marche

La superficie de la guinée est la moitié de celle de la France pour 9,7 millions d’habitants. Sa capitale, Conakry compte un million d’habitants.

Les ressources du pays sont un sous-sol très riche (présence de bauxite, or, diamant, fer), des possibilités hydrauliques importantes, la culture, l’élevage et la forêt.

L’Histoire de la Guinée est fortement marquée par le colonialisme français, dont elle devient indépendante en 1958. S’en suit une longue période de dictature sous Sékou Touré qui ruine le pays. A sa mort en 1984, les Guinéens se mobilisent pour donner un nouvel élan à leur pays. Ouverture au monde. Engagement dans la voie démocratique. Multipartisme reconnu officiellement et élections libres.

Le projet économique donne délibérément la priorité au développement rural. Il y a une décentralisation et un fort encouragement des initiatives locales.

L’Afrique pleine de Vie.

afrique pleine de vie Quand on rencontre l’Africain chez lui, il nous invite à découvrir certaines de ses valeurs fondamentales : hospitalité, solidarité dans le groupe, sens de la famille et de la communauté, respect des Anciens. Dignité. Patience dans les multiples difficultés quotidiennes, ingéniosité... Et surtout une grande Joie de Vivre qui s’exprime malgré le dénuement. En quittant l’Afrique, on ne voit plus les choses de la même façon : on recherche l’essentiel.

Lancement de l'opération "Guinée 2018"

L'équipe Cap Guinée 2018 constituée des bénévoles étudiants de l'IUP Finance de Nancy qui ont été faire 1 mois de soutien scolaire en 2018 et ont transmis le flambeau le 19 septembre à une nouvelle équipe d'étudiants. Ces derniers vont partir en 2019 pour faire du soutien scolaire en présence de F. Brancaléoni (Président AKGN), Bruno Rostaing (enseignant IUP et membre actif de Souches), Jean Luc Prévot (Doyen IUP Finance).

Pour plus d'infos: https://www.facebook.com/ProjetGuinee2018/

- page 1 de 18